Violonistes en herbe au service de garde de l’école Montmartre

13 mai 2022

Depuis 2018, les élèves du service de garde (SDG) de l’école Montmartre à Pointe-aux-Trembles ont la chance de s’initier au violon dès l’âge de 7 ans. Ce projet exceptionnel a vu le jour grâce à Annie Perron, technicienne au SDG depuis de nombreuses années.

« Étant moi-même violoniste amateure, j’ai voulu partager ma passion avec les élèves. J’ai recruté ma propre enseignante, la violoniste professionnelle Manon Riendeau, qui a accepté avec enthousiasme d’offrir des ateliers d’initiation sur l’heure du midi, à raison de 45 minutes par semaine », souligne Mme Perron.  


Annie Perron, technicienne au SDG et Manon Riendeau, enseignante et violoniste professionnelle. 

Un apprentissage aux multiples facettes

Depuis, plus d’une centaine d’enfants ont pu apprendre le violon, une discipline artistique qui leur permet de développer différentes compétences comme la concentration, la mémoire, le raisonnement mathématique, la coordination, la motricité, le travail en groupe et le contrôle des émotions. Les élèves doivent également faire preuve de persévérance et gagnent une grande estime et une confiance en soi en progressant dans leur maitrise du violon, qui n’est pas l’instrument le plus facile!

« L’apprentissage est exigeant sur le plan intellectuel et physique, alors nous utilisons l’humour lors des répétitions et valorisons les bons coups afin de motiver les élèves. Cette activité me permet de créer des liens significatifs avec eux et de leur faire vivre des réussites. Ils sont tellement inspirants! » témoigne, Mme Perron.

Le projet permet également aux élèves de s’initier de façon active au monde culturel et d’ouvrir leur horizon sur de nouvelles façons de voir les choses.  

« Certains élèves se sont vraiment épanouis, ils ont pris beaucoup d’assurance et savent qu’ils sont capables de réussir malgré les difficultés. Je me rappelle un élève qui était démotivé et ne trouvait rien d’intéressant. Le projet violon lui a redonné le goût de venir à l’école et de s’investir. Ses parents m’ont même confié que sans ce projet, il n’aurait possiblement pas réussi son année », se souvient la technicienne.

Et qui dit violon, dit également pratique. Lorsque les enfants sont assez avancés dans les cours, on leur offre donc la possibilité d’emprunter leur violon pour la fin de semaine. « L’instrument étant très fragile, nous sensibilisons les familles à l’importance d’en prendre vraiment soin. »

Au fil des ans, les jeunes violonistes en herbe ont eu la chance de jouer devant leurs camarades de classe et leurs parents, en plus d’offrir une performance remarquée devant de nombreux dignitaires lors de l’inauguration de l’agrandissement de l’école en 2019.

Un généreux don pérennise le projet

Les violons dont dispose l’école étant vieillissants et l’activité de plus en plus populaire, Annie Perron a sollicité le soutien de la Fondation Evenko, dont la mission est de donner aux jeunes les moyens de s’épanouir par l’art et la musique.

Le 10 mai dernier, Roman Oryschuk, président de la Fondation, a donc surpris les élèves avec 29 violons tout neufs, de différentes tailles, un don d’une valeur de 30 000 $!

« Ces instruments permettront à chaque élève de jouer confortablement et stimuleront leur apprentissage. Nous sommes extrêmement reconnaissants à la Fondation Evenko pour ce soutien qui nous permettra d’initier encore plus de jeunes, et ce, pour des années à venir! », mentionne Mme Perron avec émotions.

L'événement s’est terminé par une 2e surprise, soit l’arrivée d’Angèle Dubeau, qui a généreusement répondu à toutes les questions des apprentis musiciens, fascinés par son parcours. « Apprendre un instrument de musique, c’est un cadeau pour la vie. C’est difficile au début, mais il faut beaucoup pratiquer et ne pas se décourager, car ensuite, vous découvrirez le plaisir de jouer et de voyager avec la musique, dans le temps et à travers le monde », leur a confié la célèbre violoniste en leur promettant de revenir les voir performer et d’amener son propre violon!

 
La célèbre violoniste, Angèle Dubeau, Annie Perron, technicienne au SDG et Roman Oryschuk, président de la Fondation Evenko.