Un besoin? Une solution!

12 décembre 2022

Considérant la demande sans cesse croissante d’accompagnement, une équipe réunissant différents professionnels, enseignants et techniciens en éducation spécialisée du CSSPI a été mise en place pour soutenir les élèves ayant des besoins particuliers. C’est un projet novateur sur lequel collabore Geneviève Martel, conseillère pédagogique en adaptation scolaire. Rigoureuse, Geneviève porte un regard critique sur son rôle. Elle réfléchit continuellement sur la façon dont elle peut aider son milieu, comment chacun peut se sentir bien, tant l’enfant différent, que ceux qui le côtoient ainsi que son enseignant. Elle réfléchit aussi sur la manière dont elle peut bonifier sa pratique. Et elle aime prendre le temps de le faire. Elle croit fermement que pour réussir l’intégration d’un élève aux besoins particuliers, un plan de travail est nécessaire.  


Geneviève Martel, conseillère pédagogique en adaptation scolaire.

Coordonner les demandes et préparer l’équipe  

Concrètement, le rôle de conseillère pédagogique en adaptation scolaire consiste avant tout à la réception, l’évaluation et la coordination de toutes les demandes du milieu scolaire pour accompagner des enfants aux besoins différents. Elle doit bien cerner leurs besoins respectifs, s’assurer d’y répondre et de soutenir les professionnels et tout autre intervenant gravitant autour de l’enfant. Ultimement, elle cherche à ce que tous se sentent bien et en confiance. Et ce n’est pas en restant seulement derrière son ordinateur qu’elle peut y arriver! Elle va en classe observer les élèves, animer certaines activités, arrimer les différents services des professionnels, soutenir les enseignants, les TES ainsi que la direction avec son équipe de ressources enseignantes et techniciennes en éducation spécialisée.  

Au CSSPI, il y a une décentralisation de l’accompagnement offert aux élèves aux besoins particuliers: les ressources travaillent directement auprès de la clientèle dans chacune des écoles. La force de ce modèle permet la différenciation selon les besoins. Pour tous les experts, il y a un dénominateur commun: l’enfant demeure au cœur de la solution. Et il y a autant de solutions qu’il y a de besoins. Avant d’envoyer l’enfant en classe spécialisée, on cherche à l’aider à cheminer à son rythme et à ce qu’il ait les outils nécessaires pour apprendre son rôle d’élève; tant qu’il progresse et a la capacité de se déposer, on garde le modèle d’inclusion.  

Collaboration pour une inclusion réussie  

Pour arriver à réussir l’inclusion, la collaboration est primordiale. Heureusement, cette valeur fait partie de l’ADN du CSSPI. Geneviève mise beaucoup sur cette collaboration; avec son équipe, elle aide les professionnels à prioriser les interventions les plus payantes. Selon elle, la clé d’une bonne inclusion repose sur la prévention, c’est-à-dire d’intervenir avant qu’une situation devienne problématique. Et pour y arriver, elle tient à prendre le temps de bien planifier le partenariat entre les professionnels, les enseignants, les techniciens en éducation spécialisée, les directions et les parents concernés.  


Geneviève Martel, conseillère pédagogique en adaptation scolaire, Edwige Paul, enseignante, Geneviève Tondreau, orthopédagogue et Julie Martel, enseignante consultante pour les élèves à besoins particuliers.

La satisfaction pour la conseillère pédagogique !  

Cette démarche satisfait la conseillère pédagogique, mais surtout l’humain que Geneviève est. Rien n’est plus agréable de voir que c’est tout un milieu qui évolue, que les bienfaits ne sont pas uniquement auprès des enfants; qu’elle a réussi à soutenir la TES et l’enseignante en plus d’avoir redonné la confiance à la direction et de remarquer une amélioration auprès de l’élève! Elle croit vraiment au potentiel de chacun et à une communication efficace.  

À voir la passion dans les yeux de cette ancienne enseignante en adaptation scolaire, aucun doute qu’elle travaille d’arrache-pied et qu’elle est un atout pour le CSSPI!