Soutenir, s’adapter et outiller

24 novembre 2022

Native de la Pointe-de-l'Île, Gabrielle Deneault-Marchand évolue au sein du CSSPI depuis maintenant 9 ans; elle a débuté comme agente de réadaptation et depuis 6 ans, elle est psychoéducatrice. Actuellement, elle travaille dans une classe EDA (élèves avec difficultés d’adaptation) au 3e cycle de l’école primaire Ferland. Présente dans cette classe au quotidien avec Antoine Bourque, enseignant et Jennie Sannon, technicienne en éducation spécialisée, tous les trois forment l’équipe de confiance pour ce groupe réunissant des jeunes qui font face à plusieurs défis à travers leur parcours 

Le rôle de Gabrielle 

Grâce à sa personnalité calme et attachante, Gabrielle établit un lien précieux avec chacun des élèves et fait toutes ses interventions personnalisées au besoin de chacun. Elle accompagne l’équipe dans les interventions réalisées auprès des élèves et dans les meilleures pratiques à adopter, elle les soutient en situation de crise et surtout elle encadre les élèves, qu’ils soient anxieux, rigides ou violents, etc. 

Son quotidien varie énormément, mais il y a une certitude: elle est dans l’action, car elle suit le groupe en accompagnant chaque élève dans ce qu'il vit, tout simplement. Concrètement, son rôle consiste à supporter les élèves et à leur proposer des solutions propres aux besoins de chacun afin de les outiller dès maintenant à exprimer leurs émotions et à contrôler leurs comportements. Il y a donc autant de solutions qu’il y a de situations!  

D’ailleurs, la meilleure métaphore pour décrire ces jeunes est de les appeler affectueusement sa clientèle “popcorn”. “Ils sont imprévisibles sur le plan comportemental, mais si attachants. Leurs actions sont dictées par leurs émotions. Ils doivent apprendre à vivre avec leurs traumas plutôt complexes. Certains éclatent, d’autres se referment sur eux-mêmes, on doit s’adapter et les soutenir”, précise-t-elle. 

La force de l’équipe d’une classe EDA 

Toujours dans le but de motiver les élèves et afin de mieux répondre à leurs besoins, l’équipe de cette classe EDA fonctionne différemment, mais surtout par projets. L’approche bienveillante est préconisée et essentielle dans un groupe comme celui-ci. 

Dans le milieu scolaire, contrairement en pratique privée par exemple, des relations sont construites avec tous les intervenants (enseignants, professionnels, personnel de soutien, direction) dans l’unique but d’aider l’enfant dans tous les aspects de son développement et cette collaboration est organisée de manière efficace à l’école Ferland. De plus, le fait que cet enseignant, cette TES et Gabrielle soient ensemble depuis maintenant trois ans assure une stabilité non négligeable. 

Comblée et motivée! 

Gabrielle est heureuse de la grande liberté professionnelle qu’elle a en travaillant au CSSPI et du fait qu’elle peut réellement apporter sa couleur dans ses actions, pour le bien de tous. Elle puise d'ailleurs sa motivation dans la différence concrète qu’elle réalise quotidiennement auprès de toute la classe et qu’elle sait que les besoins des jeunes ont été répondus et soulagés, tout en ayant soutenu ses collègues. Et rien n’est plus gratifiant qu’une famille reconnaissante de son travail!