Oswaldo Andrés Paz Flores... un nom à retenir!

7 décembre 2022

Étudiant en 5e secondaire à l’école Jean-Grou, Oswaldo Andrés Paz Flores sort du lot des adolescents de son âge. Il fait partie d’une communauté de jeunes qui veulent rendre le monde meilleur. Il unit sa voix à d’autres jeunes du Québec afin de rendre le monde plus propre et juste, en se dévouant corps et âme, notamment pour la justice sociale et l’environnement. Ce n’est pas une mince tâche, mais le fait de sentir qu’ils sont des millions de jeunes sur la planète à lutter comme lui le motive grandement et cela devient assurément son carburant quotidien! 

Militant actif pour de multiples causes (l'eau, la justice climatique, la parité des genres, le racisme et le droit des enfants) depuis son tout jeune âge et au sein de maintes organisations, il a développé une véritable passion pour l’engagement citoyen. Il s'implique ainsi pour donner une voix aux générations futures. Ce sont ses parents qui l’ont sensibilisé très jeune à certains enjeux cruciaux et qui sont à l’origine de son engagement.  

Ses implications et réalisations 

Il est actif à plusieurs niveaux: auprès de sa communauté, de son école et auprès de plusieurs organisations qui lui tiennent particulièrement à cœur comme Eau Secours, Oxfam-Québec (Siège jeunesse), EnJeu (ENvironnement JEUnesse), One Youth (Unicef) et Lab22. Ses implications sont nombreuses et son bénévolat varie d’un projet à l’autre. Il n’arrête jamais!  

Voici quelques exemples de projets auxquels il a participé, mais évidemment, la liste ne s’arrête pas là!  

  • Il est l'instigateur du projet Niska dans son ancienne école secondaire, L’Érablière. Ce projet vise à faire connaître les enjeux des cultures autochtones ainsi que les défis des Premières Nations. Il a d’ailleurs reçu une bourse, son projet ayant été considéré projet coup de cœur du jury de l’Alliance pour l’engagement jeunesse.  

  • Grâce à l’organisme Eau Secours et son projet Communauté bleue, Oswaldo n’a pas hésité pas à entrer en contact avec les municipalités de Lanaudière pour leur demander de s’engager à gérer l’eau de manière responsable.  

  • Avec Oxfam-Québec, il participe annuellement à l’organisation des ­”Marche Monde”, qu’elles se tiennent en présentiel, ou même en numérique lorsque les consignes sanitaires ne le permettaient pas.  

  • Oswaldo fait aussi partie d’un groupe de jeunes Canadiens qui conteste la constitutionnalité de l'âge minimal pour voter au pays dans l'espoir que les jeunes puissent exercer ce droit plus tôt.  Ce groupe de jeunes est appuyé par l'organisme à but non lucratif Justice for Children and Youth. 

  • Plus récemment, Oswaldo suivait des cours à l’Institut Nouveau Monde, un organisme indépendant qui permet d’accroître et de sensibiliser la participation citoyenne à la vie démocratique.   

L’art de se démarquer à 16 ans! 

C’est grâce à sa participation récente au Sommet de la jeunesse d’Unicef Canada, dans le cadre de la Journée internationale des enfants (20 novembre), que la directrice de l’école secondaire Jean-Grou, Mme Annie Delisle, a eu l’idée de souligner tout le travail d’Oswaldo.  

Ce Sommet regroupait une trentaine de jeunes représentant toutes les provinces. Ils ont participé à des ateliers et assisté à des conférences portant notamment sur la consommation, la santé mentale, l'école, l'accès à l'éducation, la justice climatique et des genres. Cette participation représente près d'un an de travail pour Oswaldo en recherches, visites de terrain et réunions. Au terme de cet événement, sa coéquipière et lui ont écrit une lettre ouverte portant sur la violence fondée sur le genre qui a été publiée par Unicef Canada.   

Par ailleurs, il a aussi collaboré à la rédaction d'un texte pour la nouvelle édition de L’état du Québec 2023 - Urgence climatique : agir sur tous les fronts ! où il tisse le portrait de l'engagement jeunesse d'une militante. L'État du Québec 2023 est un ouvrage collectif qui regroupe une vingtaine de textes par une soixantaine d'auteurs ayant des bagages et champs d'expertise variés. 

La suite... 

Bien que sa feuille de route soit aussi garnie, Oswaldo n’aspire pas nécessairement à devenir une figure publique ni même politique. Les mathématiques et les sciences sont ses principales sphères d’intérêt; il rêve donc de plutôt devenir ingénieur mécanique, tout en poursuivant ses différents engagements! 

Décidément, Oswaldo est impressionnant, inspirant et surtout porteur d’espoir. C’est bon de voir un jeune adolescent aussi allumé, motivé, politisé et impliqué. Tout le CSSPI le remercie pour cette implication et nous lui souhaitons une belle continuation! 


Oswaldo accompagné d'Annie Delisle, directrice de l'école secondaire Jean-Grou.