Jour de la Terre : Virage vert à l’école secondaire Calixa-Lavallée

22 avril 2022

Tout a commencé par la rencontre des élèves du Comité vert, d’une animatrice de vie spirituelle et culturelle (AVSEC) et d’une équipe-école qui avait à cœur les enjeux environnementaux. Petit à petit, un geste à la fois, l’école de Montréal-Nord a amorcé sa transition écologique.

Par où commencer?

Tout changement débute par une prise de conscience. Avec l’aide de l’organisme Éconord, les élèves du Comité vert ont donc rassemblé et pesé tous les déchets produits par l’école au cours d’une semaine. Le résultat était clair : avec une récolte de plus de 750 kilos, il fallait absolument viser la réduction des déchets.

“Nous avons commencé par lancer une collecte de tous les déchets recyclables, pas seulement le papier et le carton. Nous avons également conclu une entente avec les responsables de la cafétéria pour éliminer la vente de bouteilles d’eau et encourager les jeunes à plutôt apporter leur bouteille réutilisable”, souligne Isabelle Labrie, AVSEC impliquée dans le projet. Des modules de tri des déchets ont également été installés et le lave-vaisselle de la cafétéria a été réparé afin de laver les plateaux-repas qui remplaceront prochainement les assiettes en carton. Et pour aller encore plus loin, l’école a amorcé des démarches pour être incluse dans la collecte municipale des déchets organiques.

Pour un environnement sain

Un autre enjeu ciblé par l’équipe verte était l’offre d’un environnement sain et agréable à toute la communauté. On a ainsi planté de nombreux arbres sur le terrain de l’école, en plus d’installer un jardin pédagogique. Incroyablement productif, ce jardin est entretenu par de jeunes jardiniers en herbe, en collaboration avec Éconord.

Pour l’été 2022, on souhaite rassembler les élèves, les enfants du CPE ainsi que les aînés des résidences Pelletier, voisines de l’école, lors de sessions de jardinages collectifs. “Les récoltes seront partagées entre tous les participants. C’est une parfaite occasion pour se rencontrer, discuter et se raconter”, souligne Mme Labrie.

Une brigade verte a également été créée afin de freiner l’accumulation des déchets engendrée par l’augmentation des repas extérieurs en raison de la pandémie. Des élèves employés par l’école nettoient ainsi quotidiennement le terrain et ses alentours et tous en bénéficient.


Dominic Besner, directeur de l’école secondaire Calixa-Lavallée lors de l'inauguration du jardin pédagogique en juillet 2020.


Mme Marjolaine Dupuis, directrice générale du CSSPI et Mme Isabelles Labrie, AVSEC à l'école secondaire Calixa-Lavallée, accompagnées de quelques élèves qui ont participé au projet.

Un jardin dans la classe

Afin de sensibiliser les élèves et de les mettre en interaction directe avec la nature, on a également créé un jardin hydroponique sur roulette qui se promène de classe en classe.

On offre ainsi aux enseignants la possibilité de réserver le jardin pour différents usages, comme faire un potager et cuisiner les produits de leur récolte ou cultiver des plants à faire sécher et à transformer en tisanes. On peut également peut faire pousser des fleurs à faire sécher pour enjoliver des cartes créatives ou des bouquets décoratifs.

“L’enseignant accueille le jardin dans son local et crée des situations d’apprentissages en lien avec son entretien et les récoltes. Une enseignante de mathématique a même utilisé le jardin pour travailler les fractions!”, raconte Mme Labrie.

Accompagnement du Lab 22

Le 22 février 2019, l’école secondaire Calixa-Lavallée a participé à l’évènement La planète s'invite à l'école et signé le Pacte de l’école québécoise, s’engageant ainsi à déployer un plan d'action pour lutter contre les changements climatiques à l'école.

Le Lab 22, un laboratoire d’innovations sociales et environnementales créé dans la foulée de ce pacte, soutiendra l’école dans sa transition écologique. Grâce à un accompagnement de trois ans, l’école sera en mesure réduire son empreinte carbone et de permettre aux élèves de développer de nouveaux savoirs, savoir-être, savoir-agir et pouvoir-agir.

“La route est longue et parsemée d’obstacles, mais l’équipe-école est mobilisée comme jamais pour le futur des jeunes”, conclut Dominic Besner, directeur de l’école.


Isabelles Labrie, AVSEC à l'école secondaire Calixa-Lavallée.