Grand retour du théâtre à l’école secondaire Daniel-Johnson

26 mai 2022

Après deux ans à réinventer les projets théâtraux, l’équipe-école et les élèves de l’école secondaire Daniel-Johnson à Pointe-aux-Trembles ont enfin pu renouer avec le théâtre en présentiel.

Douze jeunes comédiens sont ainsi montés sur les planches pour offrir plusieurs représentations d’une pièce inédite à leurs camarades, à leurs proches ainsi qu’aux élèves des écoles primaires environnantes (Félix-Leclerc, François-la-Bernarde, Saint-Marcel et Sainte-Marguerite-Bourgeoys).

« Ramener le théâtre n’a pas été de tout repos, certains réflexes ont été plus durs à reprendre, mais rien ne peut battre la fébrilité d’être derrière le rideau, en attente d’offrir une histoire à un public attentif. Nous sommes très heureux et très fiers de présenter le fruit du travail de nos comédiens. Ils étaient fébriles et nerveux, mais ils avaient hâte de mettre le pied sur scène. Ensemble, ils ont su charmer et faire rire le public, en le transportant dans le monde de « Meurtres à Nonyme », souligne Marjorie Hegyes, enseignante en arts plastiques et du parcours Entre en scène.

Témoignages d’élèves

« J’ai adoré l’effet d’être sur scène : c’était incroyable! Le public était merveilleux, il était réactif à tous les drames et les blagues de la pièce. C’était vraiment fantastique. » - Kellyann

« Le grand retour du théâtre était magique. On avait du plaisir sur scène, on était une vraie famille! » - Camille

« J’ai adoré faire de nouvelles rencontres et m’épanouir sur scène avec cette belle troupe! » - Océanne

« J’ai trouvé ça fantastique de faire partie de cette équipe. C’était comme une grande famille. » - Anika

« On était si soudés, on vivait un vrai conte de fées. » - Mélyssandre

Meurtres à Nonyme

Écrite et mise en scène par l’enseignant Simon Nadeau, en collaboration avec Mme Hegyes, la pièce raconte l’histoire d’une mystérieuse nuit d’automne en 1933, où plusieurs personnalités historiques se retrouvent invitées dans un hôtel abandonné sur une ile isolée. Réunis dans la grande salle, ils découvrent qu’ils ont été invités sous de faux prétextes par « La Patronne » et c'est alors que les meurtres commencent...