Éducation physique adaptée à l’école Le Tournesol

11 mai 2022

Les élèves de l’école spécialisée Le Tournesol sont toujours heureux de se rendre à leurs cours d’éducation physique et à la santé (EPS). En plus d’être le cours favori de tous, l’EPS est bénéfique pour la santé mentale et physique des élèves et leur permet de développer leur autonomie et leurs compétences sociales.

On leur offre ainsi plusieurs périodes d’EPS et de nombreuses activités sportives que ce soit à l’intérieur (parcours, volleyball, course, basket-ball, soccer, ballons), à l’extérieur (marche dans le quartier, randonnée, raquette, tennis…) et même à la piscine (natation, plongeon, aquaforme).

Des cours personnalisés

Dans chacun des pavillons et annexes de l’établissement qui accueille des élèves vivant avec une déficience intellectuelle, avec ou sans trouble du spectre de l’autisme (TSA), les activités d’EPS sont adaptées aux capacités et aux besoins de chaque élève, en plus de répondre aux objectifs du programme éducatif CAPS au primaire et du programme DÉFIS au secondaire.

« Comme dans les classes régulières, nous pratiquons différentes actions, comme la locomotion avec ou sans objet, l’équilibre ou la coordination main-œil/pied-œil. J'adapte toutefois mon enseignement en faisant des activités individuelles avec chaque élève, tour à tour, pendant que les autres font un jeu avec la technicienne en éducation spécialisée (TES). Le défi d’un élève peut simplement être de marcher pied nu sur un tapis, pour d’autres, c’est tourner sur soi-même ou entrer en relation avec un autre élève pour le poursuivre », mentionne Ali Abdallah, enseignant EPS à l’annexe située sur la 8e avenue à Pointe-aux-Trembles.


Ali Abdallah, enseignant EPS à l’annexe Le Tournesol.

Les enseignants adaptent également la façon de donner les consignes et d’organiser les activités en utilisant notamment des mots-clés, des consignes courtes, des activités simplifiées, un horaire adapté, des pictogrammes, des gestes, des mots écrits ou un sablier. On l’amène à travailler en douceur, sans le surstimuler ou le sous-stimuler.

« L’EPS a souvent lieu dans des environnements comportant beaucoup de stimulus (bruits, grand espace, éclairage) et certains élèves ont besoin de temps pour s’adapter. Notre rôle est de trouver des solutions pour que chacun se sente bien, par exemple avec l’utilisation de coquilles. Nous adaptons également les tâches selon les habiletés motrices, les capacités cognitives et la disponibilité émotive », souligne Stéphanie Beaudin, enseignante en EPS au pavillon principal de la rue Sherbrooke Est dont la nouvelle section en construction comportera un gymnase tout neuf.

Au Tournesol, on s’adapte, on fait preuve de créativité et on est à l’écoute de chaque élève. « On s’émerveille de chaque petite réussite! » mentionne Mme Beaudin.


Stéphanie Beaudin, enseignante en EPS à l'école Le Tournesol.

« J’adore mon travail et les élèves sont géniaux. Au début de l’année, un de mes élèves n’avait pas la force ni la coordination pour sauter sur place. On a fait des sauts, on est allé petit à petit, il a commencé à sauter de 1 cm, 2 cm. Aujourd’hui, il fait un parcours en sautant par-dessus des cerceaux. Il comprend les encouragements, il aime beaucoup ça, il est fier. Hier, il a réussi à rouler tout seul sans mon aide! » témoigne M. Abdallah.

Un travail de collaboration

Chaque jour, tous les membres de l’équipe du Tournesol collaborent pour accompagner les élèves avec bienveillance et respect.

« Je parle avec les autres enseignants et on échange des techniques pour aider les élèves. Nous sommes vraiment complémentaires. Ainsi, si un élève a de difficulté à rester assis en classe, je lui fais travailler sa posture assise, mais sans bureau devant lui, avec différents types de sièges », témoigne M. Abdallah. « Je collabore aussi très souvent avec les ergothérapeutes afin de rendre les élèves le plus autonome possible à travers des activités personnalisées au gymnase. »


M. Abdallah et ses élèves, accompagnés de la TES Patricia Breux, prennent une marche tous les jours, beau temps mauvais temps!

« Les TES de chaque groupe nous accompagnent en EPS et ils nous aident beaucoup dans notre quotidien. Que ce soit pour prévenir les comportements difficiles, intervenir en situation de crise ou trouver des solutions avec les élèves, nous adaptons nos interventions selon leurs rétroactions. L’implication de nos collègues enseignants, du personnel de soutien, des membres de la direction et des professionnels nous permet de mettre en place des situations d’apprentissages adaptées qui répondent aux besoins des élèves et qu’ils apprécient », rappelle Mme Beaudin.