Bennedict Mathurin : de l’école Adélard-Desrosiers à la NBA, « la preuve que tout est possible »

7 septembre 2022

Le 22 août dernier, Jennifer et Bennedict Mathurin sont retournés sur les lieux de leur enfance à l’école Adélard-Desrosiers, très reconnaissants envers les enseignants et tout le personnel de l’école qui les ont soutenus dès le début de leur parcours. Bennedict Mathurin, qui a rejoint la NBA en juin dernier, tenait à transmettre aux jeunes élèves la motivation et le goût de la réussite scolaire qui l’ont porté jusqu’aux plus hautes marches de sa discipline. 

L’école Adélard-Desrosiers : le début d’un brillant parcours 

Bennedict Mathurin a commencé le basketball lorsqu’il était élève à l’école Adélard-Desrosiers, au début des années 2010. Il a intégré le programme spécialisé mis en place il y a une dizaine d’années. 

Alix Charles, enseignant d’éducation physique de Bennedict à l’époque, est fier de pouvoir offrir ce cadre aux élèves : « Nous avons normalement six équipes de basket qui débutent de la 1ère à la 6e année. De cette façon, il y a toujours une continuité pour les élèves, et ce depuis maintenant 22 ans. ». Dès son arrivée à cette école, Alix Charles a contribué à développer un réseau avec des équipes civiles, dont le niveau est adapté pour que le sport reste plaisant pour les enfants. 

Bennedict Mathurin assure que c’est le sport qui l’a aidé à persévérer à l’école : « Je n’étais pas bon à l’école. Je n’étais pas concentré, mais le basket m’a aidé à rester concentré ». 

Alors qu’il était en 6e année, sa grande sœur Jennifer, une brillante sportive qui faisait déjà la fierté de l’école de Montréal-Nord, jouait au basketball au niveau universitaire en Caroline du Nord. Alix Charles et un groupe de professeurs de l’école se sont mobilisés, avec l’aide de la directrice de l’époque, Mme Monique Desrosiers, pour l’emmener voir sa sœur jouer dans un match. Épaulé par une équipe-école motivée, et inspiré par le modèle de sa sœur, Bennedict Mathurin a surmonté ses difficultés scolaires et développé son plein potentiel. 

En juin, Bennedict Mathurin a été repêché dans la NBA. Il a été choisi au sixième rang par les Pacers de l’Indiana, ce qui est vraiment exceptionnel! Il est le troisième Nord-Montréalais à rejoindre les rangs de la NBA, après Chris Boucher et Luguentz Dort. 

Conscient du soutien précieux reçu à l’école Adélard-Desrosiers, Bennedict Mathurin veut à son tour donner de l’inspiration aux jeunes : « J’ai été dans la même situation qu’eux. C’est important pour [eux] de voir quelqu’un comme moi leur prouver que tout est possible. ». 

Des conseils de jeu, des encouragements et une casquette des Pacers de l’Indiana dédicacée : Bennedict a largement transmis sa motivation aux élèves de l’école Adélard-Desrosiers lors de sa visite surprise. 

Soutenir les élèves à accomplir leur potentiel 

Le parcours exceptionnel de Bennedict Mathurin démontre que l’implication des équipes-écoles joue un rôle déterminant auprès des jeunes. Chaque geste des enseignants peut avoir un impact sur la réussite des élèves. Par exemple, Alix Charles, mobilisé pour faire participer ses élèves à tous les matchs, a souvent fait des démarches pour trouver du financement et des moyens de transport. 

Bennedict Mathurin lui est très reconnaissant, ainsi qu’envers la direction et le personnel de l’école : « Ils ont été incroyables avec moi (…). C’est là que ç’a commencé. (…) Je suis toujours en contact avec eux jusqu’à aujourd’hui, on s’écrit aussi, et je leur dis tout le temps comment j’ai eu une belle expérience à Adélard-Desrosiers.»

L’enseignant d’éducation physique était sur place lors du repêchage de Bennedict : « Nous étions treize de l’équipe d’Adélard-Desrosiers, dont l’ancienne directrice Mme Desrosiers, qui ont vu le cheminement de Benn depuis qu’il est tout petit. C’était très, très spécial », exprime-t-il avec émotion. 

Selon lui, le programme de basketball contribue à rendre les élèves heureux de venir à l’école : « Je pourrais parler de la musique, et de beaucoup d’autres programmes, mais le sport est un gros volet qui les motive dans leur parcours scolaire ».

« Je me souviens quand il était haut comme ça avec sa tuque sur la tête, il m’avait demandé s’il pouvait jouer dans l’équipe de basket.  Je lui avais répondu : « premièrement, enlève ta tuque, ensuite, tu devras avoir de bonnes notes si tu veux jouer dans l’équipe. Il me semble que c’était hier et regardez-le aujourd’hui… », se souvient Alix Charles avec beaucoup d’admiration.  


Bennedict et sa sœur Jennifer.


Jennifer Mathurin et Alix Charles.

 
Lucie Aylwin, directrice, Caroline Dupuis, enseignante de 6e année, Rithya Yang, éducateur physique, Marie-Josée Meilleur, éducatrice spécialisée, Alix Charles, éducateur physique, Lyne Joyal, enseignante de 3e année, Jennifer Mathurin, Bennedict Mathurin, Mélissa Jetté, enseignante de 3e année, Jean-François Caouette, éducateur physique, Nicolas Lepore, directeur adjoint et Sébastien Noël, directeur du Réseau des écoles de Montréal-Nord et de Rivière-des-Prairies.